« Créationnisme à la française | Accueil | Cendrillon de comptoir »

lundi 06 juin 2005

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Moi j'ai foi en vous cher monsieur. Je pense cependant qu'il est plus facile de rejoindre Marseille en vélo que d'écrire un roman. J'attends donc avec impatience les premières pages que j'aime déjà beaucoup. ;-)

Pas des extraits. Des chapitres. La mise au goût du jour du feuilleton du XIXe dans son adaptation aux blogs.

Tu nous rappelles ton âge ? Pour qu'on voit combien de temps il t'as fallu pour arrêter la clope et te mettre au Marathon et évaluer ainsi la pertinence à court terme des prédictions de Maman Hugues ?

C'est vrai que ça fait maigrir le marathon ?

Parce que, bon, j'ai une petite bouée qu'aucun exercice prolongé d'abdos n'a encore pu consumer à ce jour.

Si le jeu en vaut la chandelle, je me mettrais bien à la course à pied. Pas au marathon, toutefois. J'ai noué un pacte d'amitié avec mon coeur aux termes duquel il doit se reposer un peu chaque jour devant la télévision et se limiter à des efforts mesurés, si possible, mus par le seul plaisir.

Jusqu'à aujourd'hui, je n'avais trouvé que le tennis et d'autres petits jeux amicaux pour le satisfaire.

Mais, pour jeter ma bouée sur l'océan des mauvais souvenirs, je me sens prêt à dénoncer ce pacte qui m'a si longtemps réfréné.

Vinvin,
Ma foi, je n'ai encore réalisé ni l'un ni l'autre, alors je réserve mon jugement. Mais je subodore que le risque d'être écrasé par un poids lourd est plus important sur la Nationale 7 que devant mon clavier. D'un autre côté, personne ne viendra me dire que ma technique de pédalage est à chier ou mon style de changement de plateau lamentable... L'écriture du roman est donc plus impliquante en termes d'égo.

Au final, je peux me retrouver sur un lit d'hôpital avec un mauvais roman sur les bras ou porté en triomphe sur le Vieux-Port par le jury d'un prix littéraire. C'est ça qui est bien dans la vie, tout est possible et le contraire aussi.

Alice,
En fait, je pensais aussi à des chapitres. Mais pour le feuilleton, il faut que je réfléchisse au principe et au rythme d'écriture que ça implique.

Paxa,
Je suis un croulant de 41 ans. Mais ma maman,qui ne croyait pas que je puisse arrêter de fumer, a toujours pensé que j'étais capable d'écrire. C'est donc mauvais signe.

Sébastien,
Le marathon ne fait pas maigrir. Mais l'entraînement permet de bouffer comme quatre sans grossir. C'est déjà pas mal.

Comment, le marathon ne fait pas maigrir ?
Pfuit. Quelle déception.
Je suis moi même toujours à la solution de recherches pour maigrir sans me fatiguer. J'ai même fait l'acquisition d'un opus intitulé "le régime des paresseuses", qui m'avait par son titre alléché.
Conclusions au bout de 287 pages (tout de même !), pour maigrir il faut :
- manger de tout mais moins
- faire du sport
Que des scoops, pour 6,50 euros.
Les boules.

En tout cas à la Bonne Mère du pourras faire bénir ton vélo. Sur le Vieux Port n'oublie pas l'antivol.

T'inquiète : on n'a jamais vu un Marseillais voler un vélo. Une R12 Gordini ou une R5 avec un becquet, d'accord, mais pas un vélo, voyons...

Ah le velo ! cela me rappelle ma jeunesse de sportif de haut niveau ou j’avais pu rallier Ensues la redonne au boulevard Chave et cela sans donner plus de dix coups de pedale…presque tout en roue libre.
Pour le Paris-Marseille je garde quand meme une preference pour le tandem SNCF/Alstom au detriment du Peugeot monte Shimano. Sinon, ca rendrait pas un peu fada d’arreter de fumer?

Je te signale une grave erreur dans ta présente note (qui as dit "L'écriture [...] est [...] impliquante en termes d'égo"?), à savoir que la comparaison Notre Dame de Paris - Notre Dame de la Garde est totalement inopérante (c'est sûrement le Notre Dame qui t'a induit en erreur). En effet, tant pour l'époque, le style, la fonction, la situation topographique, il faut comparer Notre Dame de la Garde à la basilique du Sacré Coeur, voyons!
En plus avec l'élan de la première côte, tu pourras peut-être grimper la dernière.

Sinon, j'aime beaucoup ton dernier roman.

Philippe,
Il s'agissait surtout de permettre aux non marseillais de comprendre l'enjeu. Car en réalité, la Major est la vraie cathédrale de Marseille, même s'il s'agit d'une affreuse construction néo-byzantine coincée entre le commissariat central et une passerelle d'autoroute.

La Major est affreuse, certes, mais elle dénature assez peu son environnement, hormis l'ancienne Major qui a l'air un peu écrasée. (Tu auras noté que je ne suis pas un non-marseillais!)
Bon courage pour tes défis

Juste avant d'être nommé Premier ministre, Vil Pain était assis à son bureau de la place Beauveau et lisait une note des RG que je lui avais envoyé, d'où il ressort qu'il y a exactement 2,67 fois plus de neuneus qui écrivent des romans que d'andouilles qui font Paris/Marseille en vélo.(et 6000 nouveaux blogs par jour en France)

Neuneu, andouille et blogueur : je suis donc triplement tendance. Mais il m'aurait sans doute fallu voter Non au TC pour compléter ce réjouissant tableau. La prochaine fois, essaie de me tenir au courant un peu plus en amont...

" je promets de bannir ce vice affreux
(le tabac), le jour où on m'indiquera une
seule vertu capable de faire rentrer, chaque
année, cent vingt millions dans les
caisses de l'état."

Talleyrand.....

Question de fond : existe-t-il une vie culturelle à Marseille?

Ou plutôt dans une ville ou l'objet de convoitise est la R12 Gordini ou la R5 avec un becquet, peut-il exister une vie culturelle?

Tlön,
Mais la R12 Gordini n'est-elle pas un objet culturel ? Et la convoitise qu'elle provoque n'est-elle pas assimilable à la convoitise que pourrait déclencher une émotion de nature "esthétique" au sens où tu l'entends ?

Bien entendu, si la R12 Gordini n'était convoitée qu'en tant qu'outil de déplacement et de transport, on pourrait considérer que le voleur éventuel ne se situe pas dans une démarche réellement culturelle. Mais c'est justement le caractère spécifique et son identification à un ensemble de valeurs et de codes qui font de cette voiture un objet totalement et indéniablement culturel, au même titre que la présence d'une oeuvre d'art "authentique" au domicile d'un bourgeois.

Et il ne s'agit pas de faire du relativisme culturel en considérant que tout est égal à tout, le R5 à becquet et le tableau de maître, la Gordini et le Rodin. Il s'agit juste d'insister sur la nature profondément subjective du jugement porté sur ce qui est ou n'est pas "culturel" et de rappeler que le rapport de classe qu'introduit tout jugement en la matière est indépassable.

Est-ce que j'ai répondu à ta question ?

Jusqu'où va l'ironie chez Tlön?
Puisque Hugues s'approche dangereusement, quoiqu'il en dise, et en faisant la part là aussi de l'ironie, du relativisme culturel, et que de ce fait il ne répond pas aux clichés et lieux communs, je souligne qu'aux temps où Marcel Maréchal dirigeait La Criée, celle ci comptait autant d'abonnés que l'OM de Bernard Tapie

Je ne te savais pas si bourdivin! Mais tu n'as pas répondu à ma question!

Je dois avouer que c'est une discussion que j'ai déja eu avec Hugues, ou j'arguais du fait que l'offre culturel à Marseille était, disons, limitée. L'argument sur la Criée ne tient pas du fait qu'à Marseille il n'y a que l'OM ET La Criée. Je connais pas les chiffres mais je pense que le nombre d'abonnés au PSG et L'Opera de Paris doivent être sensiblement équivalent.
Ceci dit j'aime beaucoup Marseille.

Ho hé, moi je déconnais, là... Une R12 Gordini, c'est avant tout une affreuse voiture bleue pour cake non reconstruit. Enfin, c'est plus compliqué mais bon...

Autrement, Tlön soutient que Marseille est un désert culturel et moi je dis simplement que, même si ce n'est pas la ville la plus délirante qui soit, c'est quand même un centre relativement important en matière de spectacle vivant -- ce qui va bien au-delà de la Criée. Et il est normal de considérer que l'activité culturelle marseillaise déborde des 16 arrondissements, less intervenants des festivals des alentours étant basés à Marseille.

Donc, Marseille, au point de vue culturel, ce n'est ni Paris ni Romorantin, si vous voyez ce que je veux dire.

Tu fais oeuvre de Jésuite, Tlön. Je ne sache pas que Paris se résume dans l'esprit du français moyen au PSG, contrairement à Marseille et l'OM. De plus, si ton mètre-étalon est Paris, toute la France est un désert culturel.
Marseille est une ville tout à fait intéressante pour le théâtre (bien au delà de La Criée) et la musique (certes pas pour toutes les musiques).

Bourdieu plus Pascal...je rends les armes!

>Tlön, ne rends pas les armes, change de calibre!
La R12 Gordini n'a aucun intérêt culturel réel, mais la R8 Gordini en avait: historiquement elle marque la première tentative de prolétarisation d'une discipline réservée aux gentlemen: la compétition automobile.
Sensuellement, n'importe qui ayant conduit ce petit bolide inconfortable et bruyant adorait ses survirages éhontés et la précision de sa direction, l'enchaînement de ses rapports de vitesse, et ses deux rayures blanches sur fond bleu.
On peut dire que cette voiture aurait plu à Jean-Pierre Raynaud période pot de fleurs et cercueils bleu, jaune, rouge ou vert.
Enfin, ce que j'en dis..

C'est génial ce que tu viens d'écrire Leblase

ça n'a rien à voir avec la choucroute, mais je délecte de ces lectures; si vous, hugues, vous publiez l'intégrale de vos articles ET les excellents commentaires qui les accompagnent, comment ça se passe pour les droits d'auteurs? Ce serait tellement bien d'avoir tout ça sous forme papier, pour le lire dans le bus en allant au boulot.

Coco,
Trouvez-moi un éditeur et je vous promets de vous reverser l'intégralité du pro-rata de vos contributions (mais je ne sais pas si vous aurez les moyens de prendre le bus avec tout cet argent).

hum. ça devrait me faire dans les 0.0000135 € environ. Mais pour trouver un éditeur chiche.

@leblase

J'ai toujours cru que la Simca 1000 était cette première caisse sport pour le peuple. Elle n'est point arrivé à Marseille ? Faut il me rééduquer ?

http://simca.rallye.free.fr/

>Bulgroz,
Industriellement parlant tu n'as pas tort, mais la Régie Renault avait , s'il m'en souvient, créé une école et un concours qui permettaient l'accès à la compète, que le simple achat de la Simca 1000 ne suffisait pas.
J'ai eu la chance de conduire ces deux autos, longtemps après que leurs constructeurs (surtout Simca!,;-) aient stoppé les chaînes de fabrication: la Simca était très sympa à conduire (mieux valait ne pas être grand) mais instable.
Mais peut-être en as-tu lu des essais écrits par Jidehem?
Neib à oit, Eviv

Ehehe

Non pas assez vieux pour avoir eu droit au fiches bagnoles de Jidehem dans le Spirou :-)


Mais tiens vais me refaire quelque vieux Gaston pour (re)apprécier son crayonné...

Je me réveille un matin après un rêve un peu fou et saute sur mon téléphone, souhaitant qu'il devienne réalité. J'appelle mon meilleur ami pour lui proposer de relier Paris à Marseille l'an prochain à vélo, il répond ok. Ton périple littéraire est à mon humble avis plus accessible que ce raid de 8 jours à vélo... J'ai moi aussi pensé à rédiger un roman, mais j'attendrai encore quelques années, je préfère commencer à compter les kilomètres avant de compter les pages.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Coup de sabre

Théologie amusante

La bible de l'urban cycling

Identité française : le livre !

Blogroll mal assortie

Bousculeurs d'idées reçues

Blog powered by Typepad
Membre depuis 10/2004