« L'homme qui a vu l'ours | Accueil | Sexe, journalisme et politique : la déontologie dans le boudoir »

samedi 22 mars 2008

J'ai la rate qui s'dilate

Jacques Chirac en pinçait pour le crabe. Nicolas Sarkozy, lui, essaie de se souvenir de la maladie d'Alzheimer. Mais qui s'occupera des spasmophiles ?

SpasmoJe sens de temps en temps des douleurs de tête.
Justement, le poumon.
Il me semble parfois que j'ai un voile devant les yeux.
Le poumon.
J'ai quelquefois des maux de cœur.
Le poumon.
Je sens parfois des lassitudes par tous les membres.
Le poumon.
Et quelquefois il me prend des douleurs dans le ventre, comme si c'étaient des coliques.
Le poumon, le poumon, vous dis-je.

Mon ami Michel B. est bien malheureux. Comme plus d'un Français sur six, il souffre d'une terrible affection chronique dont les symptômes, s'ils n'auraient laissé aucun doute à Toinette quant à la localisation anatomique du mal, tiennent plus de la recette de cuisine que du tableau clinique. Ressent-il des picotements au niveau des doigts ou du visage ? A-t-il l'impression de perdre connaissance (sans pour autant réellement perdre connaissance) ? Éprouve-t-il des palpitations, une pointe dans le dos, une douleur de poitrine, une migraine, des fourmis dans les pieds, des difficultés de respiration... ? Bref, est-il convaincu d'être à l'article de la mort sans qu'il lui soit pourtant possible de faire bip-biper le moindre équipement high-tech hospitalier ? Pas de doute : il est train de traverser une crise de « spasmophilie ».

Hum, pour lire la suite, ben c'est ici ! 

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/t/trackback/154888/27341940

Voici les sites qui parlent de J'ai la rate qui s'dilate:

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux de commentaires pour cette note.

Poster un commentaire

Si vous avez un compte TypeKey ou TypePad, merci de vous identifier