« Dis maman, à quoi sert le timbre fiscal ? | Accueil | J'ai la rate qui s'dilate »

samedi 22 mars 2008

L'homme qui a vu l'ours

C'est sympa, la campagne, les arbres, les fleurs, tout ça.... Le seul problème, c'est qu'il y a des bêtes. Mais que fait le gouvernement ?

Yogi La Lozère est un département charmant, très apprécié des Britanniques auxquels les locaux se font un devoir de céder leurs granges dilapidées au prix d'une villa sur les hauteurs de Saint-Tropez. C'est qu'il y fait bon vivre, dans l'ancien « Gévaudan » : un vrai petit paradis rural protégé des horreurs de la vie moderne par son isolement routier et la faiblesse de sa démographie (15 habitants au kilomètre carré).

Enfin, il y fait bon vivre aujourd'hui. Et il aurait été bien difficile de trouver le moindre investment banker en rupture de City à qui fourguer une longère « à rafraîchir » dans les années 1764-1767, période à laquelle une version languedocienne du loup-garou terrorisait les populations de Mende à Florac. Il faut dire que la bestiole était une sacrée nuisance, avec sa manie d'égorger sauvagement brebis et paysans avant de les dévorer tout crus. Même ce bon Louis XV, alerté par la baisse des recettes touristiques, avait fini par s'en émouvoir, dépêchant alors une escouade d'arquebusiers en renfort des pandores du coin...

Hum, pour lire la suite, ben c'est ici ! 

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/t/trackback/154888/27341880

Voici les sites qui parlent de L'homme qui a vu l'ours:

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux de commentaires pour cette note.

Poster un commentaire

Si vous avez un compte TypeKey ou TypePad, merci de vous identifier