« Et les Libanais dans tout ça ? (Part. I) | Accueil | On the road again »

lundi 24 juillet 2006

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Ou comment demontrer, une fois de plus, que la foule ne pense pas et sert aucune cause ...

Il n'y a rien de plus navrant que de voir une rassemblement uni par un compromis et un melange des idees et non autour d'un message clair et pertinent.

Je ne sais pas si des manifestations se sont organisees ici (au Royaume-Uni) mais si elles existent, elles osnt assez discretes pour ne pas faire parler d'elles. Le conflit reste tout de meme au coeur de l'information.

Merci pour ce billet.

La photo de la manifestation est effrayante.
Je suis un peu surpris (et déçu), je pensais sincèrement que ce genre de délire anti-israéliens était en nette voie, sinon de disparition, au moins de raréfaction. (Mais c'est vrai que ça fait fort longtemps que je n'ai pas mis les pieds dans une manif.)

pour le moment les seuls gagnants sont les marchands d'armes. Par la suite, avec de la chance, nos entreprises de BTP.
Il est de fait que c'est une fois de plus les libanais qui paient pour la situation au moyen orient, et à ce titre y faire allusion peut être pertinent. Peut être une seconde manifestation ? d'autant que les palestiniens ne sont pas sur des roses non plus, ni d'ailleurs les israéliens (ils ont tout de même élu leur gouvernement, alors que les libanais n'ont rien fait)

Je crois qu’il ne faut pas confondre une opposition politique, éthique à une politique avec une espèce de horde de gauchistes et de naïfs mal lunés proclamant automatiquement une haine viscérale contre Israël pour des raisons obscures.

À partir du moment ou Israël est considéré comme un État normal dans le jeu des relations internationales avec ses intérêts et ses alliances, rien ne s’oppose à ce que les agissements non pas des israéliens mais des responsables politiques et militaires de ce pays soient critiqués.

Certes, il est de bonne guerre de jeter l’anathème sur son contradicteur pour affaiblir sa position dans le débat. Mais, il serait erroné de confondre respect du droit international et opposition primaire à Israël.

Plusieurs acteurs ont constaté de visu l’existence d’une réponse disproportionnée de la part d’Israël, dois-je rajouter de son gouvernement (il semble que oui). La majorité des victimes atteint aujourd’hui le nombre de 600 (côté libanais)/ plus d’une trentaine côté israélien (en précisant au passage que le Liban ne dispose pas de chasseurs, ni d’ailleurs d’une armée digne de ce nom). Constater cela ne signifie pas à mon avis se joindre aux terribles extrémistes chiites (qui est aussi un parti politique).

Alors on peut faire dans les bons sentiments s’indigné et recherché coûte que coûte une position équilibrée. Mais du strict point de vue du droit il y a une seule catégorie de victimes (les civils qu’ils soient israéliens ou Libanais).

Néanmoins force est de constater que l’hécatombe est du côté Libanais. En outre, et contrairement à tes affirmations, je ne pense pas que le conflit israélo-palestinien soit HS. En effet, à l’heure ou j’écris ces lignes, l’armée Israélienne continue d’assassiner, c’est le mot des civils en Palestine (souvent des enfants).

Concernant mon précédent commentaire, j’ajoute que je maintiens qu’il existe un consensus au sein de la classe politique pour une espèce d’hypocrisie qui se nomme « position équilibrée ».

Concernant les images des victimes, je maintiens aussi le fait que la majorité des médias français de gauche comme de droite font dans le politiquement correct. Je n’ai aperçu nul part les images de ces cadavres mutilés (souvent des enfants).

Alors, prendre position pour la dignité, pour une application égalitaire des résolutions, pour un État israélien et pour un État palestinien, pour un statut international pour Jérusalem, pour une discrimination entre les cibles militaires et les cibles civiles ce n’est pas faire ombrage à telle ou telle cause mais souligner l’indéfendable et le mettre sur la place publique.

J’avais dans un commentaire souligné le fait que montré des images d’immeuble détruits n’avaient pas le même impact que les images de corps mutilés. C’était un constat, il demeure encore aujourd’hui valable.

J'ai lu sur divers blogs pro-israéliens que la question du massacre de Cana était encore ouverte. L'armée israélienne s'étonne notamment que l'effondrement de l'immeuble ayant causé une grande partie de morts ait eu lieu de nombreuses heures après le bombardement par Tsahal. Est-ce que tu as des informations à ce sujet ?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

DSC_3069
Are you talking to me? Email

Fini-parti

Sardines

Dark side

Coup de sabre

Théologie amusante

Maillot noir

Identité nationale

Blog powered by Typepad
Membre depuis 10/2004