« Champions du monde ! | Accueil | Et les Libanais dans tout ça ? (Part. II) »

mercredi 19 juillet 2006

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Ben...
Pareil...
(Enfin, en sacrément moins développé chez moi)

Ah, et pour continuer la métaphore culinaire citée plus haut, on ne fait pas non plus d'omelette en piétinant des oeufs.

Voila, tout s'éclaire.

Quand Chirac va bien, c'est que quelque part, un peuple est devenu victime d'une nouvelle oppression

Hôte respecté, permettez-moi d'user de notre blog pour exprimer mes meilleurs voeux de bonheur, santé et prospérité à tous les peuples de la terre.

Je suis assez d'accord avec tout ça et en particulier sur la vanité cynique de la méthode bushienne contre les "nids de terroristes" (bombardements massifs, destructions et "dégâts collatéraux" en vies humaines assumés), appliquée ici par les Israéliens avec la bénédiction US.

Je me permettrai d'ajouter, au vu du bilan actuel de l'opération pour les civils libanais (300 tués, plus de 1.000 blessés, un demi-million de personnes déplacées, hôpitaux paralysés, pénuries de nourriture et de médicaments, usines détruites, étrangers évacués, casernes de l'armée bombardées et bâtiments de l'ONU touchés) que l'on peut dire clairement que la réaction israelienne (certes légitime) est clairement disproportionnée (et sans doute à terme contre-productive).

On pourrait également ajouter que diplomatiquement parlant, ces horreurs auront sans doute un effet désastreux dans la région et ne contribueront pas à améliorer "l'image" d'Israël auprès des populations arabes.

"Ni les agressions terroristes ni les représailles, surtout lorsqu'elles ont de tragiques conséquences pour la population, ne peuvent être justifiées car elles ne portent à aucun progrès, comme l'expérience le prouve"

Toi tu cites Chirac et moi Benoît XVI. La fin ne justifie jamais les moyens, sauf pour des malades mentaux comme W.

"Je ne crois pas à ce concept du « mal pour un bien », aux œufs qu’il est toujours indispensable de casser pour se régaler d'une omelette."

Un principe dans le monde arabe et sa culture est sacre: il ne peut y avoir de paix sans guerre.
C'est une traduction simplifiee et raccourcie d'un principe qui n'a rien de commun avec nos valeurs occidentales donc incomprehensible pour nous.
La difficulte de trouver une solution au conflit repose sur le fait qu'Israel ne partage pas ce principe. De plus, les reactions et tentatives de reconciliation de la part des pays occidentaux ne peuvent pas etre comprises de la meme facon que nous ne comprenons pas le concept arabe cite plus haut.
Determiner une solution isrelo-arabe qui puisse fonctionner pour le conflit israelo-palestinien et le conflit israelo-palestinien (qui me semblent plus proches que vous ne le laissez entendre), releve de la creation de valeurs hybrides qui n'existent pas. A mon sens seul des valeurs economiques peuvent etre creees dans ce sens et l'action d'Israel rejette cette possibilite d'investissement ulterieur sur le sol libanais. Trouver une solution durable, c'est comme tenter de melanger l'eau et l'huile ...

Je voulais dire le conflit israelo-libanais bien sur ...

Ce doit être la chaleur, mais je suis assez d'accord avec de gros bouts de votre article.

Incidemment, merci de nous avoir éclairés sur votre idéal politique : la Suisse.
Enfin.
Je comprends mieux maintenant.
La Suisse.

Frangnol,
Cette histoire de valeurs me parait un peu fumeuse. Les Libanais, me semble-t-il, sont parfaitement disposés à avoir la paix sans la guerre. Mais ni le Hezbollah ni Israël ne leur en donnent la possibilité.

Manu,
Et par extension, tu te retrouves d'accord avec Chirac... Passe-toi un peu d'eau sur la figure.

Quant à la Suisse, si elle n'est pas mon idéal politique, elle a quand même deux trois choses à nous apprendre en matière d'unité politique et de démocratie dans le respect de culture distinctes. A moins que tu ne puisses considérer ce pays que sous l'angle de la petite-contrée-montagneuse-bourrée-de-coffres-forts-et-de-fromage.
Avec cette approche, la France se résume au béret-baguette, l'Italie aux gondoliers et les Chinois au chapeau pointu/bol de riz...

Hugues,

Parles donc avec tes connaissances libanaises, sur ce principe fumeux. Il fait partie integrante de la culture arabe comme par exemple en economie ou religion.

Quant a la Suisse, ayant des liens reguliers avec ce pays, je tiens a preciser que leur systeme est tout sauf respectueux des cultures distinctes.
Je ne donnerai qu'un exemple parmi d'autres: acquerir un bien immobilier en Suisse pour un etranger est un veritable combat (ex: il faut obtenir un permis) et suis un regime fonde par une loi distincte du regime legal applique aux Suisses.
Le droit suisse est truffe de ce genre de discriminations.

Je rebondis sur ce que dit Frangnol ; je crois à l'existence de ce "principe", mais pas que pour les Arabes, pour à peu près tous les peuples élevés dans le nationalisme et la frustration, à commencer par l'Europe du XIXe à 1945 ; ce n'est qu'apres avoir payé le prix d'un conflit, hélas, qu'on comprend l'intérêt de la paix.

Accessoirement, c'est aussi le probleme des milices, voire de certaines armées (Tsahal ?) : quand on détient sa légitimité du fait qu'on se trimballe avec une kalach (et un maillot du Real Madrid) comme on porte ses couilles en sautoir, on n'est pas super disposé à la paix, et on se fout complètement des civils ou de la paix.

Je rejoins d'ailleurs là dessus le remarquable billet de Hugues qui souligne à juste titre que sur ce coup là Olmert se met au niveau zéro des gros cons du Hezbollah.

Frangnol,
Ne mélangeons pas tout. Comme le fait remarquer Guillermo, la guerre est évidemment un préalable à la paix, puisque l'une n'existe que par rapport à l'autre (me semble-t-il).

Mais je peux t'assurer que, à l'heure où nous parlons, les Libanais aspirent à un cessez-le-feu immédiat et ne se préoccupent pas vraiment de savoir qui, d'Israël ou du Hezbollah, a la plus grosse bistouquette.

Quant à la Suisse, elle n'était citée qu'à titre d'exemple de l'union que pourraient former, dans un monde idéal, trois entités voisines, liées par l'Histoire et aussi intéressées par la démocratie que les pays occidentaux -- ce qui n'est pas rien dans une région où les dictateurs et les féodaux sont la norme (le Benelux aurait été un autre exemple possible). Et que les Suisses restreignent les achats immobiliers (comme les Autrichiens et les Slovènes, d’ailleurs) par des étrangers n'a absolument rien à voir avec la choucroute. A l'heure actuelle, les habitants de Gaza ne semblent pas inquiets à l'idée de voir de riches étrangers se payer toutes les villas du front de mer et provoquer une hausse des prix du foncier (ce qui est la crainte de nos amis suisses).

Guillermo,
Une "communauté internationale" digne de ce nom pourrait envoyer bouler tes supporters du Real et leurs pendentifs, qu'ils soient d'accord ou pas. L'IRA rend les armes, l'Afrique du Sud se réconcilie, les Français et les Allemands passent leur temps à s'embrasser sur la bouche. Ce n'est pas parce que quelques porteurs d'AK 47 ne se projettent que dans la violence que l'on ne peut pas avancer.

On dit presque la même chose Hugues ; si les français et les allemands s'adorent (ou presque), ils ont mis un siecle avant de trouver les vertus du doux commerce et des échanges linguistiques où des jeunes français apprenaient l'amour dans le bras de blondes plantureuses.

Quant à la communauté internationale, il faut qu'elle soit prete à envoyer de la soldatesque, ce qui est toujours fait une fois le cessez le feu obtenu ; j'adorerais voir des Ricains patrouiller pour protéger les civils libanais des bombes de leurs copains israeliens - comme je suis quand même étonné de voir que les occidentaux évacuent leurs civils menacés par l'un des leurs. bah.

Et bien paradoxalement, je ne connais pas de Libanais. En revanche, pour avoir vécu un an à Tahiti, je n'ai ressenti aucune affinité lourde avec les Polynésiens. C'est dire.

Chirac de même que l'UMP, le PS sont dans une alignement complet dans cet affaire sur la position américaine...donc sans surprise on valide l'utilisation d'armes non conventionnelles, l'absence de distinction entre civils et militaires en qualifiant toute infrastructure de QG du Hezbollah en violation de la convention de Genève...etc, voici les images que les chaines françaises refusent de diffuser....http://derniereanalyse.blogspot.com/

J'avais très envie de trouver quelqu'un qui parlait du Liban et j'ai lu ton billet avec beaucoup d'attention. Lorsque j'ai appris que le Liban était bombardé j'étais en compagnie de trois jeunes libanaises qui faisaient un stage de français à Caen. Le choc total. Je partage ton point de vue, je ne comprends pas la stratégie d'Israël et je suis effondrée que ce pays que tant d'hommes et de femmes avaient reconstruit avec tant de courage soit à nouveau détruit et que tant de vies soient à nouveau sacrifiées.

Vinvin,
N'est pas Gauguin qui veut...

Peckinpache,
Parler d'une position française, allant de l'UMP au PS, alignée sur la position américaine dans cette histoire n'a aucun sens, sauf à faire partie de ceux qui, quoi qu'il arrivent, s'offusquent de la méchanceté de l'Occident patati patata... Peut-être faut-il suivre ce qui se passe efectivement au lieu de se contenter de ressasser les mêmes banalités (c'est un peu le thème de la partie II de ce papier prévue pour aujourd'hui).

Et de plus, puisque tu parles des photos horribles "que les chaînes françaises refusent de diffuser", tu sembles signifier qu'il y aurait deux poids deux mesures et que le choix est fait de ne pas diffuser certaines photos dans ce conflit en particulier. J'ai essayé de te demander sur ton blog quand et à quelle occasion des photos de cette nature ont été diffusées mais tu ne sembles pas vouloir répondre.

D'une manière générale, tous les bombardements tuent et déchiquettent mais les chaînes et les journaux ne montrent pas les images les plus glauques d'enfants morts. On peut le déplorer en considérant que l'horreur de la guerre doit être montrée, on peut être d'accord en disant que la dignité humaine l'interdit, mais on ne peut certainement pas prétendre que ce n'est que lorsqu'Israël est impliqué que l'on ne montre pas ces choses. Prouve-moi le contraire ou évite ce type d'argument dont le prolongement n'est pas forcément ragoutant.

Nadine,
Voyons si cette proposition de force d'interposition "réelle" type OTAN décolle. C'est le seul moyen de mettre un terme immédiat aux bombardements. Le reste n'est que débat stérile puisque les bombes (et les roquettes) tombent encore.

Dans Le Monde d'aujourd'hui :
"Un officier supérieur a annoncé à la radio militaire que le chef d'état-major de l'armée, le général Dan Haloutz, aurait donné l'ordre de "détruire dix immeubles dans la banlieue sud de Beyrouth pour chaque tir de roquette sur Haïfa". Ces propos n'ont pas été confirmés."
Les confirmer serait évidemment confesser un crime de guerre !

Le Liban paye encore une fois le prix lourd pour des stratégies géopolitiques qui ne le concernent pas (même si ces stratégies l'englobent de force dans leurs calculs).C'est une lourde erreur de la part d'Israël de s'engager dans cette tuerie réciproque. Mais je me demande en même temps quel choix la communauté internationale a laissé à Israël. Parlerait-on aujourd'hui du surarmement du hezbollah au Liban si ces bombardements n'avaient pas lieu ? Israël fait une erreur lourde de conséquences pour l'avenir de la région et en même temps n'avait pas beaucoup d'autres choix pour son propre avenir... Laisser le gouvernement libanais aux prises avec le hezbollah ces dernières années impliquait forcément une crise grave à un moment ou un autre. C'est dramatique pour tout le monde.
Le mouvement de la paix appelle à une manif en soutien aux peuples libanais et palestinien. Et le peuple israélien alors ?

I have bookmarked you yet!!!! http://straponcrush1.iespana.es/

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

DSC_3069
Are you talking to me? Email

Fini-parti

Sardines

Dark side

Coup de sabre

Théologie amusante

Maillot noir

Identité nationale

Blog powered by Typepad
Membre depuis 10/2004